Vous voulez faire des portraits, mais vous n’avez pas de modèle ?

Parmi les disciplines plébiscitées par les photographes, nous retrouvons évidemment le portrait, il est pourtant souvent redouté, que ce soit par les novices ou des plus confirmé.e.s.

La raison de cette peur ? Trouver un modèle.

Les quelques lignes qui suivent devraient pouvoir vous réconforter et vous expliquer pourquoi ça n’a rien d’une difficulté insurmontable.

Qu’est-ce qu’un modèle ? Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

En art, un modèle est une personne posant pour être représentée par l’artiste. (Définition Wikipedia).

Cette définition est aussi simple que juste.

En bref, chaque individu qui est prêt à poser pour votre projet est un modèle.

Tout le monde, vous, moi, les voisins, vos collègues, la famille : d’ailleurs Sacha Goldberger s’est illustré grâce à une série qui s’appelle MAMIKA, dont le modèle était sa grand-mère.

Avant d’aller chercher des inconnu.e.s cherchez autour de vous.

Prise de contact :

Parmi les difficultés, la première est de prendre contact.

Si vous prenez un modèle inconnu, qui a déjà son expérience et sa notoriété dans le domaine, vous avez plus de chances d’avoir des refus, surtout si vous partez de zéro, et que vous n’avez pas de photos à montrer.

Soyons sérieux, qui accepterait de poser pour un.e illustre inconnu.e, qui n’a aucune photo de son travail à montrer ? Moi le premier, je n’y vais pas.

Faire ses premières armes avec son entourage, ami.e.s, conjoint.e.s, famille, collègues et j’en passe, ça permet de se familiariser avec l’exercice, de partager un bon moment et surtout de ne pas se mettre trop de pression quand on débute.

Si vous aimez les challenges, ce sont des photos qui vous seront utiles pour prendre contact avec des inconnu.e.s.

Où trouver des modèles ?

Si on sort du cercle de ses contacts (boulot, famille, ami.e.s etc), quelles sont les meilleures possibilités de trouver de nouveaux contacts ?

Internet est une source précieuse pour vos recherches :

Réseaux sociaux Facbook, Insragram etc.

Les sites de book : Il existe de nombreux sites dont le nom contient « book ».

Une majorité de ces sites sont gratuits, vous pouvez toujours y faire un tour.

Pour moi, clairement au-dessus du lot, vous trouverez le site français book.fr, le fait qu’il soit payant, très peu cher certes, permet de filtrer un petit peu et espérer de tomber sur des personnes avec un minimum de sérieux. Cela n’a rien d’absolu, c’est la simple expérience que j’ai pu avoir de ce site.

De plus, le fait qu’il soit payant, ils ne comptent donc pas sur la publicité ou la revente de vos coordonnées pour payer leurs frais de fonctionnement et ça c’est appréciable.

Enfin, une dernière option pour faire ses premières griffes en portrait et peut-être que par ordre d’importance je serais plutôt tenté de la classer en premier, pensez aux workshops.

C’est à mon sens la meilleure voie pour découvrir le portrait avec un modèle qui est là pour que vous puissiez vous former, une personne qui vous encadre et selon, vous découvrirez soit le matériel de studio, soit la prise de vues en éclairage naturel.

Vous trouverez facilement à vous former auprès de vos photographes préféré.e.s ou auprès d’un club photo près de chez vous.

En résumé :

  • On se fait parfois une montagne de la recherche de modèles, alors qu’il n’est pas utile d’aller chercher plus loin ce que l’on trouve déjà tout près.
  • Il n y a absolument aucun mal à débuter, souvenez-vous que dans ces moments-là, vos ami.e.s, vos proches, seront vos meilleur.e.s allié.e.s.
  • L’apprentissage est une belle façon de découvrir le portrait et d’acquérir de bonnes bases, cela coûtera le prix d’un stage ou d’une adhésion à un club photo, mais c’est une dépense que vous ne regretterez certainement pas par la suite.
  • Enfin, si vous voulez que l’on pose pour vous et qu’on vous fasse confiance, il faut que vous montriez de quoi vous êtes capable et donc que vous ayez des photos à montrer.

J’espère que cet article aura pu vous éclairer un petit peu, si jamais j’ai oublié d’aborder des points (c’est probablement le cas), n’hésitez-pas à me les signaler par messagerie.

 

Et si on gardait le contact ?

Fermer le menu